Partie privée

Organismes partenaires

Au Togo, Projet 2006

Leur mission s’est déroulée du 24 Juin au 12 Juillet 2006.

Le 25 Juin 2006 : Prise de contact avec Michel Delodana et avec l’univers Togolais.

Le 27 Juin 2006 : négociation avec différents hauts fonctionnaires Togolais en vue de faire sortir le conteneur du port de Lomé.
A cette occasion, rencontre avec le Dr Khagni, l’intermédiaire pour la sortie du matériel et son acheminement vers Niamtougou.

Durant ce séjour, rencontre avec les enfants du centre Dyssirana : beaucoup de jeux et de discussions !

Du 28 Juin au 10 Juillet 2006 : travail en collaboration avec les acteurs locaux (soudeurs, menuisiers, couturières…), afin de déterminer l’état des besoins du centre, et de préparer l’installation du matériel.

Récit de Juliette, Delphine, Ludovic, Gwénaël, Antoine et Guillaume : « Notre mission nous a permis d’apprendre beaucoup, sur nous, mais surtout dans les relations avec les autres : après les deux premières semaines d’acclimatation (tout le monde est gentil, tout est beau, la population est très accueillante et généreuse, les paysages sont magnifiques...), la troisième semaine nous a permis d’obtenir la confiance des gens, et de réaliser la situation réelle et alarmante du Togo, et plus généralement de tous les pays de l’Afrique de l’Ouest. Ce qu’on retient surtout de ce voyage, et de loin, c’est le côté humain, hors du temps, mélange de modernité (portable, télévision, internet...) et d’archaïsme (débrouille, misère, pas d’eau potable, maladies en tout genre comme le paludisme,...)
Au niveau politique, nous avons tous été choqués par le manque d’action du gouvernement en faveur du peuple togolais, et en particulier de ceux qui en ont le plus besoin (très peu d’hôpitaux financés par l’état, de même pour les écoles, les bibliothèques, en résumé, rien du point de vue scolaire ou de la santé…Toutes ces infrastructures sont assurées par des ONG internationales).

Notre action n’a été qu’une action de survie : elle est dérisoire par rapport à ce que les gouvernements des pays occidentaux pourraient faire, par exemple en exerçant une simple pression sur le gouvernement togolais qui semble profiter des associations humanitaires telles que la nôtre. Néanmoins, des actions telles restent indispensables au bon fonctionnement du pays (chaque machine à coudre que nous avons pu apporter s’est transformé en emploi pour une apprentie couturière). »

Toutes les photos

continuer vers:

haut de page

L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance des conditions d'utilisation et de droits d'usage , en accepter et en respecter les dispositions.
Copyright © Association Gadz.org & PmWiki - Page last modified on 07 novembre 2008 à 11h09